Cancer de la Prostate Canada et la Fondation Movember annoncent l’octroi de quatre millions de dollars en subventions de recherche

Des chercheurs de Toronto, de Calgary et de Vancouver utilisent la génétique pour offrir aux patients atteints de cancer de la prostate des options de traitement plus personnalisées



Toronto, 23 octobre 2018 – Cancer de la Prostate Canada et la Fondation Movember ont annoncé aujourd’hui l’octroi de fonds à hauteur de quatre millions de dollars à trois chercheurs canadiens qui s’efforceront de prévoir comment le cancer de la prostate réagira au traitement, selon des marqueurs biologiques des patients, en particulier ceux qui se trouvent dans les cellules tumorales et le sang de ces derniers, ce qui ouvrira la voie à une personnalisation accrue des soins, à une atténuation des effets secondaires et à de meilleures chances de survie. Les subventions ont été accordées au Dr Tarek Bismar de l’Université de Calgary, à M. Hansen He, Ph. D., du Réseau universitaire de santé, et au Dr Kim Chi de BC Cancer. Ces travaux de recherche ont pour objet de déterminer comment la biologie de la tumeur chez des patients peut servir à leur offrir de meilleurs soins à trois stades cruciaux de l’évolution du cancer de la prostate.  

Cancer de la Prostate Canada et la Fondation Movember sont associés depuis plus d’une décennie pour financer des travaux de recherche novateurs dont la valeur atteint presque 100 millions de dollars et que réalisent certains des chercheurs les plus talentueux de la recherche sur le cancer de la prostate du Canada.

« Nous ne pouvons pas encore aujourd’hui déterminer avec efficacité comment les hommes réagiront au traitement. Si nous parvenions à le comprendre, nous pourrions choisir la meilleure option de traitement en fonction du type de cancer de la prostate. Drs Bismar, He et Chi chercheront des marqueurs dans la biologie de la tumeur d’un homme et sa génétique pour les aider à déterminer la gravité du cancer », explique Stuart Edmonds, vice-président de la Recherche, de la Promotion de la santé et du Soutien des survivants à Cancer de la Prostate Canada. « Ces chercheurs comprennent que la prévision des résultats à divers stades de la maladie résoudra un problème important du traitement efficace du cancer de la prostate, ce qui améliorera les résultats et évitera les traitements inutiles et coûteux qui ont des effets secondaires considérables. »  

« Encore trop d’hommes meurent du cancer de la prostate et seul le financement de la recherche de pointe qui mène à de meilleurs diagnostics et à de meilleurs traitements peut améliorer les choses, dit Ken Aucoin, directeur national du Canada à la Fondation Movember. Nous sommes résolus non seulement à prolonger l’espérance de vie des hommes atteints d’un cancer de la prostate, mais aussi à améliorer leur qualité de vie. Voilà pourquoi nous investissons dans des projets qui aboutiront à des traitements personnalisés des patients et leur éviteront les effets secondaires inutiles de traitements inopérants dans leur cas. »
 
Grant awardees: Dr Tarek Bismar, Dr. Hansen He, Dr. Kim Chi
Les lauréats des subventions : Dr Tarek Bismar, Dr Hansen He, Dr Kim Chi
                                                                      
Dr Tarek Bismar, de l’Université de Calgary étudiera le cancer de la prostate de faible risque qui ne s’est pas propagé à l’extérieur de la prostate et dont l’évolution est probablement lente. La surveillance active permet à des hommes de retarder ou d’éviter les traitements énergiques comme la radiothérapie et la chirurgie et les effets secondaires qui s’en suivent. De nombreux hommes choisissent toutefois ces traitements invasifs parce qu’ils craignent que le cancer ne devienne virulent. Dr Bismar veut voir si les facteurs biologiques individuels testés au moment du diagnostic peuvent déterminer quels hommes développeront un cancer de la prostate virulent, ce qui donnera à ceux qui font l’objet d’une surveillance active de l’information claire sur laquelle se fonder pour choisir leur traitement.

Hansen He, Ph. D., Réseau universitaire de santé, étudiera des hommes qui ont reçu un diagnostic de cancer qui ne s’est pas propagé à l’extérieur de la prostate et qui est classé de risque intermédiaire, ce qui veut dire qu’il est plus probable que le cancer croîtra plus rapidement que le cancer de faible risque. M. He utilisera les marqueurs génétiques pour déterminer si ces hommes devraient recevoir des traitements énergiques comme la chirurgie ou s’ils peuvent opter pour la surveillance active moins invasive.

Dr Kim Chi, BC Cancer étudiera les hommes atteints d’un cancer avancé qui s’est propagé à d’autres parties du corps et qui est actuellement incurable. À l’aide d’une approche appelée biopsie liquide, Dr Chi utilisera les marqueurs des analyses sanguines pour déterminer quelles options de traitement conviendront le mieux aux hommes atteints de ce type de cancer. Si, aux derniers stades des tests, cet essai clinique est fructueux, les résultats obtenus pourraient se répercuter immédiatement sur la façon de traiter les hommes.

Renseignements :

Arden Bagni
Gestionnaire, Communications
Cancer de la Prostate Canada
416-441-2131, poste 264
arden.bagni@prostatecancer.ca
 
Jo-Anne Stayner
Fresh Public Relations
604-603-0657
joanne@getfreshpr.com
 
À propos de Cancer de la Prostate Canada

Cancer de la Prostate Canada est la principale fondation nationale vouée à l’élimination du cancer le plus courant chez les hommes par la recherche, la défense des intérêts, l’éducation, le soutien et la sensibilisation. Étant l’un des plus grands investisseurs dans la recherche sur le cancer de la prostate au Canada, Cancer de la Prostate Canada est déterminé à soutenir la recherche continue dans les domaines de la prévention, du diagnostic, du traitement et du soutien. Pour en savoir plus, visitez prostatecancer.ca. Cancer de la Prostate Canada est fier d’être l’un des trois meilleurs organismes de bienfaisance nationaux du Canda, selon la liste des organismes de bienfaisance de l’année 2017 du Financial Post, en raison de son efficacité et de sa transparence financière.  

À propos de la Fondation Movember

La Fondation Movember a un objectif, soit empêcher les hommes de mourir prématurément. En tant que principal organisme philanthropique voué à la santé masculine, la Fondation appuie les causes suivantes : le cancer de la prostate, le cancer testiculaire, la santé mentale et la prévention du suicide. Depuis 2003, le soutien de quelque cinq millions d’hommes et de femmes a permis de financer plus de 1 200 projets novateurs dans 20 pays. Pour faire un don ou en savoir plus, visitez movember.com.
 


Inscrivez-vous à nos nouvelles

* obligatoire




Contenu en vedette
Cancer de la Prostate Canada et la Fondation Movember annoncent l’octroi de quatre millions de dollars en subventions de recherche

Toronto, 23 octobre 2018 – Cancer de la Prostate Canada et la Fondation Movember ont annoncé aujourd’hui l’octroi de fonds à hauteur de quatre millions de dollars à trois chercheurs canadiens qui s’efforceront de prévoir comment le cancer de la prostate réagira au traitement, selon des marqueurs biologiques des patients, en particulier ceux qui se trouvent dans les cellules tumorales et le sang de ces derniers, ce qui ouvrira la voie à une personnalisation accrue des soins, à une atténuation des effets secondaires et à de meilleures chances de survie.
plus

Des travaux de recherche se concentrent sur les hommes homosexuels et bisexuels atteints d’un cancer de la prostate

Vancouver, 25 septembre 2018 – La recherche financée par Cancer de la Prostate Canada ouvre la voie à l’amélioration de la qualité de vie des hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH1) dans la communauté LGBTQ2+.
plus

Cancer de la Prostate Canada lance le premier programme national sur la thérapie par radionucléides

Toronto, 27 juin 2018 – Les chercheurs canadiens donnent le ton à l’avenir des traitements pour les hommes atteints de cancer avancé de la prostate au pays grâce à une nouvelle subvention de Cancer de la Prostate Canada financée par la Fondation Movember.
plus


Cancer de la prostate nouvelles